.

Choisir sa langue

vendredi 30 janvier 2009

Delta du Niger vu de l'espace C'est important de se préparer à la mort. La mort n'est pas une fin mais un commencement. Pour l'Indien, ce n'est qu'un changement de monde, un autre cercle de vie. Nous allons ailleurs, mais cet air que vous respirez maintenant, c'est votre âme.
N'oubliez jamais que vous respirez votre vie.
Cet air qui pénètre dans vos poumons à l'instant même, est celui que vos grands-parents ont fait circuler dans leur corps ; c'est vous qui maintenant, le faites circuler dans votre corps avant de le relâcher. C'est beau d'être en vie et de respirer le même air que les vieux dinausores.
Dans des milliers d'années, vos descendants respireront l'air qui est dans vos poumons en ce moment.
Il faut prendre soin de l'air et cesser de le polluer.

Archie Fire Lame Deer

samedi 24 janvier 2009


"La planète est capable de satisfaire tous les besoins des hommes, mais pas toutes leurs convoitises"
Gandhi



Notre société de "consommation" nous apporte-t-elle le bonheur ???.....


Aussitôt l'objet de notre désir consommé, nous portons notre dévolu sur autre chose et ainsi de suite, la roue de notre insatisfaction ne peut plus stopper et nous emporte dans un tourbillon infernal de désirs . Plus nous possédons, plus nous courrons vers autre chose. Le vide de notre vie ainsi créé et entretenu, nous affole et nous nous remplissons d'inutile sans jamais parvenir à combler cette souffrance : le sentiment permanent d'insatisfaction.


Nous cherchons à l'extérieur ce qui se trouve à l'intérieur !!!

Le véritable bonheur découle de l'harmonie, du calme, de la stabilité ; il ne se trouve pas dans l'accumulation de richesses ni dans la jouissance excessive des plaisirs de toutes natures mais dans le silence et l'harmonie du coeur.
Un des signes tragique qui devrait nous alerter, nous inciter à réfléchir sur la boulimie induite par cette société est l'obésité qui se répend de plus en plus chez nos jeunes.

- d'un côté des enfants faméliques meurent de faim

- dans nos sociétés, des enfants, des adultes, engraissés par des produits trop riches, par une alimentation déséquilibrée et malsaine !!!

Femme étoile
Le Chef Plenty Coups (1848/1932) parle des Blancs :....................

Ils annoncaient bien haut que leurs lois étaient faites pour tout le monde, mais il fut tout de suite clair que, tout en espérant nous les faire adopter, ils ne se gênaient pas pour les briser eux-mêmes.
Ils nous disaient de ne pas boire de whisky, mais ils en fabriquaient et nous l'échangeaient contre des fourrures et des couvertures jusqu'à leur disparition presque totale.
Leurs sages nous conseillaient d'adopter leur religion mais nous découvrîmes vite qu'il en existait un grand nombre. Nous ne pouvions les comprendre et deux hommes blancs étaient rarement d'accord sur celle qu'il fallait prendre. Cela nous gêna beaucoup jusqu'au jour où nous comprîmes que l'homme blanc ne prenait pas plus sa religion au sérieux que ses lois ; il les gardait à portée de la main, comme des instruments, pour les employer à sa guise dans ses rapports aves les étrangers.
Nous en usions autrement. Nous conservions les lois que nous avions faites et nous vivions notre religion. Nous n'avons jamais pu comprendre l'homme blanc ; il ne trompe personne d'autre que lui-même.



mercredi 21 janvier 2009

Quel monde voulons-nous laisser à nos enfants ?


La forêt amazonienne.......................



"Chaque fois que quelque chose essaie de pousser, l'homme blanc vient et le détruit ! "
Little big man


lundi 19 janvier 2009


Prier c'est respirer - quand tu es avec quelqu'un tu ne penses pas à Lui, tu es avec Lui. Prier c'est "être avec", être avec le Vivant de ta vie, cela est bon pour toi, cela est bon aussi pour le bien-être de tous, puisque rien n'est séparé, ton bien être est ce que tu peux offir de meilleur à la misère du monde.
Prendre soin de ce morceau d'univers relié à tout le reste que tu es, tu n'as pas le pouvoir et surtout pas le droit de "changer les autres", tu as le droit et le pouvoir de te transformer toi-même, de cultiver ta vigne, de lui faire porter des fruits pour ta propre joie et la joie de tous.
Prier souffle à souffle. Ta vie créée "Tout contre" la vie incréée, c'est le cantique des cantiques, le baiser dans lequel Moïse s'est endormi....
Jean Yves LELOUP

dimanche 18 janvier 2009



Dans la vie de l'indien, il n'y a qu'un devoir inévitable - LE DEVOIR DE PRIERE - la reconnaissance quotidienne de l'Invisible et de l'Eternel.

Ses dévotions quotidiennes lui sont plus nécessaires que sa nourriture de chaque jour.

Il se lève au petit jour, chausse ses mocassins et descend à la rivière. Il s'asperge le visage d'eau froide ou s'y plonge entièrement. Après le bain, il reste dressé devant l'aube qui avance, face au soleil qui danse sur l'horizon, et offre sa prière muette. Sa compagne peut l'avoir précédé ou le suivre dans ses dévotions, mais ne doit jamais l'accompagner. Le soleil du matin, la douce terre nouvelle et le grand silence, chaque âme doit les rencontrer seule !


Chaque fois qu'au cours de sa chasse quotidienne, l'homme rouge arrive devant une scène sublime ou éclatante de beauté - un nuage noir chargé de tonnerre avec l'arche étincelante d'un arc-en-ciel au dessus d'une montagne, une cascade blanche au coeur d'une gorge verte, une vaste prairie teintée du rouge sang d'un couchant - il s'arrête un instant dans la position d'adoration. Il ne voit pas le besoin de distinguer un jour parmi les sept pour en faire un jour saint puisque pour lui tous les jours sont ceux de Dieu.


Ohiyesa - Santee Dakota (1911)


Toute la poésie de l'Indien est contenue dans ce texte ainsi que son respect pour la Terre.

lundi 12 janvier 2009

L'eau, sang de la Terre


Il pleut - la pluie est sacrée - l'eau s'infiltre dans le sol et s'enfonce dans les profondeurs de la Terre. La Terre Mère, matrice de vie, filtre cette eau dans ses entrailles, la débarasse des impuretés, la nourrit de ses éléments -sels minéraux, oligoéléments, etc.. et la restitue purifiée et riche de vie.


Dans sa grande sagesse, l'Homme Ancien - l'Homme de la Nature - vénérait l'eau, les sources, les rivières ; il reconnaissait en Elle la Force de vie et la puissance de purification indispensables à son existence.

Mais l'Homme Ancien a - petit à petit - laissé la place à l'Homme Moderne, séparé de la Nature, il est devenu étranger à la Terre Mère !


Les raisons de cette séparation sont multiples mais le résultat est là : "L'homme d'aujourd'hui est irrespectueux, sale, arrogant, ignorant" Il est temps, largement, de renouer la relation spirituelle de l'Homme avec la Nature et de retrouver l'équilibre, l'harmonie qui lui sont indispensables.


Femme étoile

Le Blanc peut-il retrouver l'Harmonie ?


Enfant, je savais donner ; j'ai perdu cette grace en devenant civilisé. Je menais une existence naturelle, alors qu'aujourd'hui je vis de l'artificiel. Le moindre joli caillou avait de la valeur à mes yeux ; chaque arbre était un objet de respect. J'admire aujourd'hui, avec l'homme blanc, un paysage peint dont la valeur est estimée en dollars ! C'est ainsi que l'Indien est reconstitué, comme des pierres naturelles qui, reduites en poudre, sont reformées en blocs artificiels pour aller construire les murs de la société moderne.


Les premiers Américains tempéraient leur fierté d'une singulière humilité. L'arrogance spirituelle était étrangère à leur nature et à leur enseignement. Ils n'ont jamais prétendu que le pouvoir de la parole articulée était une preuve de supériorité sur la création muette ; la parole était pour eux un cadeau empoisonné. Ils croient profondément au silence - signe d'une harmonie parfaite. Le silence est l'équilibre absolu du corps, de l'esprit et de l'âme. L'homme qui préserve l'unité de son être reste calme et inébranlable devant les tourments de l'existence - pas une feuille ne bouge sur l'arbre ; aucune ride à la surface de l'étang qui brille - telle est, pour le sage illettré, l'attitude idéale pour la conduite de la vie.


Si vous lui demandez : "Qu'est-ce que le silence ?", il répondra : "C'est le Grand Mystère ! Le silence sacré est sa voix !" Si vous lui demandez : "Quels sont les fruits du silence ?", il dira : "La maîtrise de soi, le vrai courage ou la persévérance, la patience, la dignité et le respect. Le silence est la pierre angulaire du caractère".


Chiyesa, écrivain indien

jeudi 8 janvier 2009

L'air

Nous examinons ensemble différents éléments du Créateur.

Le Créateur est partout, dans chaque feuille de l'arbre, dans chaque bouffée d'air que nous prenons dans nos poumons. Il est en nous. C'est la force de vie négative et positive. L'air est partout. Cet air que nous respirons a été utilisé et recyclé par quelqu'un d'autre : peut être par une mouche, par un poisson ou par une plante. Chaque bouffée d'air que nous prenons jaillit de quelque source de la création. C'est réel. C'est très simple. Voilà par où commencent les enseignements indiens. L'air que nous respirons est l'âme de l'homme, l'essence de notre esprit, l'âme de l'humanité. Si vous le détruisez, vous détruisez votre esprit et notre Grand-Père, le Créateur.

Beaucoup se demandent où est l'âme. Certains vous diront que vous devez avoir une âme pure, aussi blanche que la neige, puis ils rentreront chez eux et déverseront des produits chimiques dans l'air. Ils polluent l'air sans réaliser que l'air est l'âme de l'homme. Aussi, lorsque nous polluons l'air, nous transgressons la plus importante des lois du Créateur. C'est une loi naturelle : nous utilisons cet air toujours recyclé, que les dinosaures, les serpents ont respiré, et nous devons le garder pur.


Archie Fire Lame deer

mardi 6 janvier 2009

La prière (suite... 2)

Litanie des louanges,

"A l'Aube qui se lève, je dis : Je vous salue, la Vie,

A l'Oiselot qui chante, je dis : Je vous salue, la Vie,

Au Soleil qui brille, je dis : Je vous salue la Vie,

A l'Air frais du matin, je dis : Je vous salue la Vie,

A la Nature toute entière et à son cortège de Proliférations, je dis : Je vous salue, la Vie,

Gloire à la Vie!

Gloire à l'Aube!

Gloire au Soleil!

Gloire aux Arbres!

Gloire aux Oiseaux!

Gloire à toute la Nature et ses pro-jections!


Le Manuscrit des Paroles du Druide
sans nom et sans visage

La prière (suite...)


A l'Est, d'où jaillit la Lumière et où vit l'Etoile du Matin afin de donner aux hommes la connaissance,

Au Sud, d'où vient l'été et le pouvoir de la croissance,


A l'Ouest, où vivent les Esprits du Tonnerre afin de nous envoyer la pluie,


Au Nord, d'où vient le grand Vent Blanc qui purifie.


"Tout est mien" "Je remercie tous les miens, toute la Création"

Mitakuye Oyasin

Fraternité ? Vous avez dit fraternité ?

Il y a quelques années, Daniel et moi, avons découvert une association "Tchendukua". Nous avons été immédiatement enthousiasmés par le but de ce projet :

- acheter une parcelle de terre pour la restituer aux indiens KOGIS habitant la Sierra Névada

- leur permettre ainsi de perdurer dans le respect et le vécu de leurs traditions

- donner une chance d'ouverture supplémentaire à l'Humanité en permettant à ce peuple de vivre sur notre planète, notre TERRE MERE, avec sa propre vision du monde et de la place de l'Humain dans ce monde et ainsi, peut être, nous sauver de la destruction et, du moins j'ose l'espérer, de notre stupide arrogance.

Aujourd'hui, outre notre adhésion indéfectible à cette association, je souhaite faire un petit plus en diffusant, à travers ce blog, le message de ce peuple : les Kogis de la Sierra Névada en Colombie.

C'est dans le Don et le Partage que l'être se grandit et donne du sens à son existence. En voici une belle occasion : à vous de la saisir!

Pour de plus amples informations voici l'adresse du site de l'association :

www.tchendukua.com

..............................

"Quelle est cette société "occidentale", noyée sous des études, des expertises, saturée de centres de recherches universitaires, d'études et d'analyses de haut niveau qui refuse de voir et d'entendre ce qui compose son environnement, qui se contente d'utiliser ce qu'elle y trouve et de le jeter en fonction de ses besoins ?
Que lui a apporté l'exploration de l'espace à la recherche de nouvelles formes de vie, si tant est qu'elles existent, sinon l'opportunité de pouvoir les détruire, puisqu'elle ne comprend pas et détruit systématiquement toute vie sur terre, jusqu'à sa propre vie ?
Quelle est cette société qui dispose de connaissances, mais qui refuse de connaître et de rencontrer les savoirs et les connaissances des communautés indiennes, cette société qui, au nom d'une prétendue "civilisation" ou d'un prétendu "développement", se permet de marquer les autres, les Indiens de l'étiquette "d'archaïques" ou de "sauvages" ?
Quelle erreur et quel aveuglement, car être "sauvage" pour les Indiens, c'est être libre
."

Gentil CRUZ (1951/2005) - disparu, enlevé et séquestré par des paramilitaires en 2004 ; torturé et assassiné par eux (de source officielle) -

Femme étoile

dimanche 4 janvier 2009

La prière


Lorsque nous enseignons les vieilles traditions, nous devons nous respecter et nous comprendre les uns les autres. Nous ne sommes pas là pour contrôler les chemins qui mènent au monde spirituel, mais seulement pour vous laisser savoir que votre Mère la Terre doit être la première dans vos pensées.

Quand un indien prie, il prie pour ceux qui ne sont pas encore nés, les générations futures, afin que le peuple vive.

Il prie pour les jeunes, afin qu'ils écoutent les anciens, les respectent et apprennent comment aimer les autres.

Il prie pour les vieux, afin qu'ils se souviennnent et que les jeunes sachent ; leurs rêves et leurs visions doivent être transmis à leurs enfants et petits enfants.

Il prie pour le monde animal, pour nos frères à quatre pattes, à deux pattes, les oiseaux, ceux qui rampent, ceux qui nagent.

Il prie pour le feu, le soleil, afin qu'il donne son énergie à la Terre, pour un meilleur avenir.

Il prie pour l'eau, afin qu'elle ne soit pas souillée.

Il prie pour l'air, afin qu'il ne soit pas pollué.

Il prie en dernier pour la Terre.


Si nous apprenons à respecter notre Mère la Terre, en contrôlant les techniques que nous avons inventées, nous vivrons très longtemps. Les vieux enseignements indiens n'ont jamais prôné le monde matériel, ni prédit un meilleur avenir. Ils sont là pour le présent, afin que l'avenir devienne meilleur. J'espère qu'un jour, vous pourrez venir nous rendre visite dans le Dakota du sud, pour une Danse du soleil. Vous êtes plus que bienvenus pour regarder, sentir, comprendre une façon de vivre qui a permis à mon peuple d'exister avec sa spiritualité pendant des milliers d'années.


J'espère qu'un jour viendra, où nous pourrons partager idées, respect, afin que l'avenir soit meilleur pour les générations futures.

Archie Fire Lame Deer